Co-animée depuis sa création en 2013 par Fanny Gayard, metteuse en scène, Rose Guégan, comédienne et Cédric L, amateur de théâtre, la Compagnie Sans la nommer cultive une démarche théâtrale documentée qui s’invente dans un rapport étroit avec les réalités de territoires (villes, quartiers, lieux de travail...).

 

Ses recherches interrogent l’articulation entre des mythes sociaux-politiques qui fondent une mémoire collective et les réalités de vécus individuels. Chaque forme artistique s'écrit et s'invente sur la base de collectes (documents, témoignages) dont il s'agit d'élucider la dramaturgie interne.

 

Avec Des bus, des obus, des syndicalistes, son premier spectacle présenté hors-les-murs dès 2013, le lieu de l’usine devient le fil conducteur des premiers travaux de la compagnie. Entre 2014 et 2018, elle crée une trilogie autour de la transmission des cultures ouvrières entre les générations : Usine vivante, Maothologie et Descendre du cheval pour cueillir des fleurs. 

Née de la rencontre avec la journaliste Elsa Sabado et la scénographe Carine Ravaud, Des nénuphars dans les poumons, une enquête théâtrale sur l'amiante, est présentée hors-les-murs au cours de la saison 2020/2021.

 

Projet 89, la nouvelle recherche artistique de la compagnie débute en 2020. On y trace des parcours imaginaires de 1989, une année de rupture historique mondiale.

Depuis sa création la compagnie propose de nombreuses actions artistiques en Ile-de-France autour de ses spectacles. Elle est associée au Collectif 12, fabrique artistique de Mantes-la-Jolie depuis septembre 2017 et est soutenue par la ville de Gennevilliers et L'Atelier du Plateau à Paris.

L'équipe

Fanny Gayard metteuse en scène

Après un parcours universitaire en licence et master d’arts du spectacle, elle intègre le master professionnel «Mise en scène et dramaturgie» à l’université de Nanterre (2011-2013). Elle se forme aux côtés de David Lescot, Jean Jourdheuil, François Rancillac, Aurélia Guillet, Michel Cerda, Philippe Adrien, Dominique Boissel, Micheline et Lucien Attoun... Sa démarche artistique interroge la mise en fiction du réel et la place du témoignage au théâtre à travers différentes formes d’écriture de plateau. Parallèlement à ses études, de 2007 à 2013, elle monte plusieurs pièces  (F. Arrabal, L. R. Sanchez, P. Weiss, Horvath…) avec Naïma Hammami dans la Cie Teatro Armado. Depuis 2013, avec de la Cie Sans la nommer, elle met en scène plusieurs spectacles à partir de paroles ouvrières : Des bus, des obus, des syndicalistes, Usine vivanteMaothologie qu’elle interprète et dernièrement Descendre du cheval pour cueillir des fleurs. Avec le créateur sonore Laurent Sellier, elle participe à la réalisation du parcours sonore Walking with Patti Smith - Voyages à Charleville (CESARE, Reims). Elle a été assistante à la mise en scène de Barbara Bouley-Franchitti, Frédéric Mauvignier alias Moreau et Bertrand Bossard. Elle collabore avec L'Encyclopédie de la Parole sur la tournée de blablabla (Emmanuel Lafon) et la création des Jukebox en Ile-de-France (Elise Simonet).

Rose Guégan comédienne

Admise en 2005 au Conservatoire du VIIIe arrondissement de Paris,  elle travaille sous la direction d’Elisabeth Tamaris. En 2010, elle intègre la Cie Teatro armado et joue dans les spectacles mis en scène par Fanny Gayard et Naïma Hammami. En 2013, elle participe à la création de la Compagnie Sans Nommer, avec laquelle elle joue dans les spectacles Usine vivante, Déjà c’est beau et Descendre du cheval pour cueillir des fleurs. En 2013 et 2014, elle assiste Sarah Harper  (Cie Friches théâtre urbain) sur le projet Shakespeare au Luth ! et We are going to mars à Gennevilliers. Elle joue dans une visite théâtralisée de la Seine musicale à Boulogne-Billancourt sous la direction de David Farjon (Cie Légendes urbaines). Elle participe en 2018 à un atelier de recherche de Joël Pommerat sur l’enfance. Depuis 2013, elle anime plusieurs ateliers en Île-de-France, en milieu scolaire, dans des structures culturelles et en milieu carcéral. En 2020/2021, elle assiste Colyne Morange (Stomach company) sur la création d'Oedipe you mother fucker ! au TU de Nantes.

Cédric L cofondateur de la Cie Sans la nommer

Il rencontre Rose Guégan et Fanny Gayard au sein de la Cie Teatro Armado dans laquelle il joue pour son plaisir dans plusieurs spectacles mis en scène par Fanny Gayard et Naïma Hammami. Il joue également dans trois propositions de Sylvain Martin : Face au mur de Martin Crimp, Nettement moins de morts de Falk Richter et Rudimentaire d'August Stramm. En 2013, il cofonde la Cie Sans la nommer, écrit et interprète Des bus, des obus, des syndicalistes, un monologue sur l’histoire de l'usine Chausson à Gennevilliers qu'il va présenté en appartement ou dans des locaux associatifs (Culture à domicile, Ville de Gennevilliers). Il collabore à tous les spectacles de la Cie Sans la nommer. Il soutient et accompagne aussi les projets du Théâtre Déplié (Adrien Béal et Fanny Descazeaux).

La constellation

Sans la nommer

Agathe Dumont, chercheuse

Jana Klein, comédienne et dramaturge

Thibault Lecaillon, régisseur et éclairagiste

Ydire Saïdi, comédien

 

Ils participent

ou ont participé

aux projets de

Sans la nommer

André Antébi

Jean Bechetoille

Iris Besnainou

Olivier Boréel

Ariane Boumendil

Estelle Courtemanche

Guillaume Deloire

Ammar Djenadou

Léo Dumont

Julie Fonroget

Jérémie Gaston-Raoul

Olivier Lagier

Didier Léglise

Lucie Mandon

Léa Monforte

Moreau

Arthur Navellou

François Ochando

Camille Plocki

Carine Ravaud

Elsa Sabado

Laurent Sellier

Malik Soarès

Camille Ulrich

Gérard Vidal

Angélique Zaïni

 

Un dialogue précieux s'est engagé avec

Mirabelle Rousseau

du T.O.C.

David Farjon

et Sylvain Fontimpe

de la Cie Légendes urbaines

Adrien Béal

et Fanny Descazeaux

du Théâtre Déplié

Lucie Nicolas

du Collectif F71

© 2014 Compagnie Sans la nommer created with Wix.com
 

© Guillaume Deloire