press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/35
Durée 1h10

Création de l'intégrale les 12 & 13 décembre 2014 au Gymnase Lucie Aubrac à Gennevilliers, sur l'ancien site de l'usine Chausson.

Usine vivante (in situ)

Trois formes inspirées des témoignages d'ancien.ne.s de l'usine Chausson et d'habitant.e.s de Gennevilliers

Mise en scène Fanny Gayard

Avec Rose Guégan, Jana Klein, Cédric L et la participation d'un ancien ouvrier, François Ochando et d'une habitante, Christiane Armagnac

Création sonore Laurent Sellier

Création et régie lumières Moreau

Régie son Olivier Lagier

Usine vivante est un projet de géolocalisation inefficace mais probant, une plongée dans une mythologie collective, une entreprise  éphémère de retour vers le futur, un bricolage de sentiments contradictoires, une affaire d’hommes et de femmes au milieu des machines, un grand bruit blanc avec parfois des sons en forme de trompes, une enquête déjà résolue, un parcours fantôme, une fouille dans le passé pour affronter le présent et émettre de vagues hypothèses pour le futur, une idée qui repose sur celles des autres, une superposition de couches sédimentaires de récits humains, une opportunité de voir le monde en noir et bleu, un projet d’écoute attentive de voix porteuses d’une réalité disparue, une sensation de membre fantôme, une écriture collective sans auteur, une exploration du vide en présence, un trou rempli de pensées compactes. C’est un travail de mémoire, une tentative de saisie de visions fragmentaires enfouies dans des souvenirs confus.

Production Compagnie Sans la nommer I Coproduction Maison du développement culturel - Ville de Gennevilliers